En
 
   Présentation   I    Artillerie     I    Rubriques   I    Galerie   I    Contacts     I     Agenda   I    Forum 
 
 

 

Les rubriques
Retour au sommaire

 

Chiens sacrifiés

Archéologie : des chiens sacrifiés retrouvés dans un village médiéval hongrois

Paru le 2009-04-08

Hongrie – D’après une nouvelle étude, les chiens sacrifiés trouvés dans la cité médiévale de Kana en Hongrie, permettraient d’éclaircir le mystère de coutumes païennes de cette époque.

Environ 1 300 os de vingt-cinq chiens ont récemment été déterrés dans la ville de Kana. Cette ville accidentellement découverte en 2003 lors de la construction d’un quartier résidentiel en périphérie de Budapest, s'est développée du 10e au 13e siècle.

squelettes de chiens

Les chercheurs ont trouvé dix chiens enterrés dans des fosses et quatre squelettes de chiots dans des pots enterrés à l’envers. D’après Márta Daróczi-Szabó, archéologue à l’Université Eötvös Loránd à Budapest et chef de l’étude, ces sacrifices ont probablement un rôle de protection contre le mal, contre les sorciers ou le mauvais œil. Une douzaine d’autres canidés ont été trouvés enterrés sous les fondations de maisons. Au Moyen Âge, il était d’usage en Hongrie, de sacrifier des animaux dans de nouvelles maisons. Parfois des chiens étaient battus à mort sur le pas de la porte ou des poulets étaient égorgés.

Les chiens étaient populaires pour les sacrifices à cette époque. Ils étaient vus de deux façons différentes : ils symbolisaient la loyauté, mais représentaient aussi le péché mortel de l’envie. « Il y avait une grande différence entre les chiens de chasse de la noblesse et les chiens errants de la vie de tous les jours » précise Márta Daróczi-Szabó.

Les découvertes, décrites dans le Journal of Veterinary Behaviour, montrent que les sacrifices n’étaient pas un phénomène rare. Ils étaient même pratiqués régulièrement dans les villages chrétiens. Le fait que des coutumes païennes tel le sacrifice animal aient persisté pendant des siècles au côté de l’Église est surprenant. L’importance du nombre de chiens retrouvés sur ce site augmentera sûrement les chances de comprendre le sens de ces sacrifices.

Source : Maxiscience